F Nous contacter

0

Dernières acquisitions  | enregistrements trouvés : 32

O

-A +A

P Q

y


ISBN 978-2-84597-681-8

Maud Simonet met ici en question les différentes formes de travail gratuit, présentant un éclairage critique sur les frontières entre bénévolat, volontariat et salariat.
Qu'y a-t-il de commun entre une bénévole chargée des activités périscolaires dans une école, une allocataire de l'aide sociale qui nettoie les parcs de New York ou le rédacteur d'un blog en ligne ? Des milliers d'heures de travail exercées gratuitement pour faire fonctionner associations. services publics et entreprises. Que nous apprennent ces différentes formes "citoyennes" et "numériques" de travail gratuit ? A qui profitent-elles et qui y est assigné? En repartant des grandes leçons de l'analyse féministe du travail domestique, et en se fondant sur plusieurs enquêtes de terrain menées en France et aux Etats-Unis, Maud Simonet propose une approche critique du travail par sa face gratuite.
Elle analyse ces formes d'exploitation qui se développent au nom de l'amour. de la passion ou de la citoyenneté et participent à la néolibéralisation du travail dans les mondes publics et privés.
Une illustration brillante du brouillage croissant entre contrainte et consentement au travail montrant comment les injonctions politiques contemporaines à l'engagement citoyen constituent la "face civique" du néolibéralisme.
Maud Simonet met ici en question les différentes formes de travail gratuit, présentant un éclairage critique sur les frontières entre bénévolat, volontariat et salariat.
Qu'y a-t-il de commun entre une bénévole chargée des activités périscolaires dans une école, une allocataire de l'aide sociale qui nettoie les parcs de New York ou le rédacteur d'un blog en ligne ? Des milliers d'heures de travail exercées gratuitement pour faire fonctionner ...

BENEVOLAT ; CONDITIONS DE TRAVAIL ; CAPITALISME

... Lire [+]

y

- 336 p.
ISBN 9782377290338

La réflexion politique sur l'école en général et l'enseignement de l'histoire en particulier aurait intérêt à délaisser quelque temps le domaine de la controverse stérile alimentée par quelques astrologues de la catastrophe pérorant dans Le Figaro, Marianne, ou Causeur. En redonnant la parole au terrain, elle pourrait se targuer d'une forme d'intelligence des choses susceptible de formuler plus sereinement les questions urgentes que l'école pose aujourd'hui à la société. C'est ce qu'ambitionne de faire cet ouvrage en proposant un retour historique sur l'enseignement de l'histoire du point de vue de ceux qui l'écrivent, l'enseignent ou l'apprennent. Il s'agit donc de donner la parole aux praticiens et usagers depuis le moment où l'histoire s'est constituée comme une discipline scolaire à la fin du XIXe siècle. Nous y faisons ressortir la configuration des tensions et débats dont la plupart existent encore aujourd'hui sous des formes qui ne sont que recyclées ; nous y rappelons les expériences pédagogiques oubliées, les tentatives plus ou moins temporaires de bouleverser les paradigmes dominants de l'histoire scolaire ; mais nous y éclairons aussi les raisons des pesanteurs dans lesquelles s'englue souvent l'histoire scolaire, assignée à la délicate mission de garantir une identité nationale et un comportement politique codifié dans les coulisses feutrées de la République. C'est ce jeu de miroir entre une discipline tiraillée dans ses finalités, objet de multiples récupérations et confiscations politiques, et des enseignants en prise avec des réalités autrement plus concrètes qui nous intéresse ici. Sans basculer dans la mystique de l'âge d'or d'une résistance enseignante, il s'agit de montrer qu'entre la norme et le terrain, des bribes de ruses, de contournement, d'accommodements ont toujours existé, plus ou moins silencieuses ou ostensibles, et que dans ces interstices réside la possibilité d'une réflexion sur l'enseignement de l'histoire autre que le commentaire médiatique ou la confiscation politique. Ce livre pose quelques jalons d'une histoire populaire de l'enseignement de l'histoire depuis le XIXe siècle jusqu'à aujourd'hui. Il donne aussi à voir différentes expériences, temporalités, géographies d'une pratique scolaire de l'histoire à l'école primaire comme dans l'enseignement secondaire. Laurence De Cock est enseignante et historienne. Elle anime le collectif "Aggiornamento histoire". Avec Mathilde Larrère, elle anime "Les Détricoteuses" sur Médiapart. Figure charismatique et médiatique, influente sur les réseaux sociaux, elle a dirigé plusieurs ouvrages, dont La Fabrique scolaire de l'histoire (Agone) ou Paniques identitaires (Le Croquant). C'est une spécialiste des questions pédagogiques. La réflexion politique sur l'école en général et l'enseignement de l'histoire en particulier aurait intérêt à délaisser quelque temps le domaine de la controverse stérile alimentée par quelques astrologues de la catastrophe pérorant dans Le Figaro, Marianne, ou Causeur. En redonnant la parole au terrain, elle pourrait se targuer d'une forme d'intelligence des choses susceptible de formuler plus sereinement les questions urgentes que l'école pose ...

ENSEIGNEMENT DE L'HISTOIRE ; PEDAGOGIE EMANCIPATRICE

... Lire [+]

y

- 126 p.
ISBN 9782212569711

Le meilleur des méthodes Montessori, Freinet, Decroly, Reggio

PEDAGOGIE EMANCIPATRICE ; JEU DE CALCUL ; EXERCICE DE CALCUL ; FICHE PEDAGOGIQUE

... Lire [+]

y

- 288 p.
ISBN 978-2367175669

Le dialogue pédagogique est l'outil de base de la gestion mentale, le seul moyen d'amener l'apprenant à prendre conscience de ses procédures mentales, afin de les rendre disponibles dans tous les apprentissages grâce au transfert pédagogique.

Cette prise de conscience des procédures mentales utilisées et utilisables est presque toujours une découverte pour ce dernier : la découverte de son fonctionnement mental cognitif va rendre conscient le rôle qu'il a à jouer dans son apprentissage, donc le mener à l'autonomie grâce à une démarche métacognitive.

La pratique du dialogue pédagogique est complexe : elle n'a pas encore été décrite de manière approfondie ni illustrée par de nombreux exemples. Chaque dialogueur a son style, mais il y a des passages obligés qui peuvent lui servir - tout en souplesse - de repères. Ces passages obligés constituent la trame du livre, nourrie par les 25 années d'expérience de terrain des trois auteurs. Ces incontournables s'articulent en suivant un fil conducteur très souple, car ils sont illustrés de très nombreux exemples montrant la variété des mises en oeuvre du dialogue pédagogique. Il ne s'agit pas de présenter un modèle à appliquer mécaniquement, mais une série d'outils que chacun devra mettre à sa main
Le dialogue pédagogique est l'outil de base de la gestion mentale, le seul moyen d'amener l'apprenant à prendre conscience de ses procédures mentales, afin de les rendre disponibles dans tous les apprentissages grâce au transfert pédagogique.

Cette prise de conscience des procédures mentales utilisées et utilisables est presque toujours une découverte pour ce dernier : la découverte de son fonctionnement mental cognitif va rendre conscient le ...

ANALYSE DE PRATIQUES ; GESTION MENTALE ; DYNAMIQUE DE GROUPE ; APPRENTISSAGE ; RELATIONS INTERPERSONNELLES

... Lire [+]

y

- 35 p.
ISBN 2916468951

Un livre réalisé avec des réfugiés à partir d'ateliers de cuisine. Ils viennent d'Afghanistan, d'Albanie, en passant par le Congo... Ils apportent leur recette, leur langue et leur histoire. Chacun est présenté dans un portrait nous permettant de mettre une personnalité et un visage sur ces généreuses recettes.

INTERCULTUREL ; TEMOIGNAGE D'IMMIGRANT ; CUISINE

... Lire [+]

y

- 80 p.

La réalité multiculturelle et plurilingue de nos territoires peut devenir une source d'incompréhension et de conflits. Notre époque est agitée par de nombreuses tensions. L'intolérance à l'égard de ceux qui sont différents augmente. D'où la nécessité d'être en mesure d'établir un dialogue interculturel au sens où ce dialogue vise à établir des liens et des points communs entre différentes cultures favorisant la compréhension et le développement de solidarités sociales, culturelles et linguistiques.
Ainsi, la compétence linguistique ne suffit pas pour communiquer, échanger... Elle passe par la compréhension des attitudes, des comportements, des systèmes de valeurs, du contexte culturel de l'interlocuteur.
Comment peut-on, à travers les actions d'éducation, de formation et d'accompagnement, transmettre les compétences et les savoirs pouvant faciliter le vivre-ensemble et mieux, le faire-ensemble ?
Comment construire une compétence interculturelle en interaction avec l'apprentissage de la langue ? De quels savoirs et savoir-faire parlons-nous ? En quoi les pratiques artistiques peuvent-elles favoriser l'émergence d'un dialogue interculturel ?

Les approches pédagogiques menées en France et en Belgique seront présentées lors de ce colloque.

Au sommaire
- Du choc des civilisations au dialogue interculture / H. Brohmi
- Des mots passeurs de culture / M.Treps
- Peut-on se libérer de sa culture / H. Adami
- Quel langage produisons- nous ? : Migrants et créativité / V. Trovato
- Familles, écoles, vers une culture commune / A. Audemar et C.Faure
- Comment favoriser le dialogu avec des personnes de cultures différentes, en prenat ces cultures comme point de départ ? / A.Janicot
- Apprentissage du français et dialogue interculturel, entre "pédagogie et enjeux socio-politiques / H.Lenoir
La réalité multiculturelle et plurilingue de nos territoires peut devenir une source d'incompréhension et de conflits. Notre époque est agitée par de nombreuses tensions. L'intolérance à l'égard de ceux qui sont différents augmente. D'où la nécessité d'être en mesure d'établir un dialogue interculturel au sens où ce dialogue vise à établir des liens et des points communs entre différentes cultures favorisant la compréhension et le développement ...

INTERCULTUREL ; ACTES, CONGRES, ETC. ; DEMARCHE PEDAGOGIQUE ; LANGUE ; RELATION ECOLE ET FAMILLE ; POLITIQUE DE L'EDUCATION

... Lire [+]

Dossiers

 
Z